quartier - ses bâtiments

Bibliothèque centrale municipale



Histoire

Au milieu du 19e siècle, plusieurs débats entourent la construction de la première bibliothèque publique civile de Montréal. Certaines élites s'interrogent sur son bien fondé - selon elles, les travailleurs ne disposent pas des connaissances de base pour comprendre les ouvrages. Le clergé souhaite garder un contrôle sélectif sur les livres : il y a de bons et de mauvais livres...

Malgré tensions et oppositions, le Conseil municipal donne son aval à la réalisation d'une bibliothèque publique, laïque, gratuite et financée par les pouvoirs publics. Mais, où construire? Les projets se succèdent jusqu'à ce que la Ville acquiert la collection de Philéas Gagnon et se dote d'un lieu de conservation.

La Bibliothèque de Montréal est inaugurée en mai 1917 par le héros de la Marne, le maréchal Joffre, sur le lot compris entre les rues Sherbrooke, Beaudry et Montcalm.

Entre 1993 et 1996, on réaménage l'intérieur du bâtiment à grands frais pour assurer sa stabilité et moderniser l'éclairage. Mais en 2005, le projet d'une Grande bibliothèque nationale se concrétise et les collections de la bibliothèque municipale centrale y sont incorporées. Le Ville de Montréal, propriétaire de l'édifice, souhaite en faire le siège plusieurs de ses conseils, dont le Conseil des arts et celui du patrimoine.

Image : HM_ARC_000672

Façade de l'ancienne bibliothèque centrale de Montréal
1974
Photographie
13.8 cm x 10.6 cm
© Fonds du Service de la mise en valeur du territoire et du patrimoine, Bureau du patrimoine, de la toponymie et de l’expertise, (1210, rue Sherbrooke Est, arrondissement Ville-Marie), © Héritage Montréal

Image : HM_ARC_000683

Façade de l'ancienne bibliothèque centrale de Montréal
Date inconnue
Photographie
18 cm x 12.5 cm
© Fonds du Service de la mise en valeur du territoire et du patrimoine, Bureau du patrimoine, de la toponymie et de l’expertise, (1210, rue Sherbrooke Est, Ville-Marie), © Héritage Montréal