Autour du marché du nord

Comme au marché Jean-Talon, ce sont les odeurs, les couleurs et les saveurs qui guident ce parcours, des aurores jusqu’à tard dans la nuit. Car l’histoire du quartier se forge au rythme de générations d’immigrants venus d’Europe et d’Asie mais aussi de jeunes familles montréalaises qui choisissent la Petite Italie pour y vivre.

Séquence 1 Au lever du jour

Dès le lever du jour, depuis 1931, agriculteurs et maraîchers s’installent au marché Jean-Talon appelé «  Le marché du Nord » jusqu’en 1982. Ce marché devient rapidement le plus fréquenté de Montréal.

Séquence 2 L’équipe Shamrock

Et oui, le jeu de crosse a attiré des milliers de partisans sur le site même de ce marché. Mais, pour contrer le chômage dans la foulée de la crise de 1929, la ville de Montréal fait construire le chalet du marché qui remplace le « Shamrock Lacrosse Ground » et des bâtiments de services au style Art-Déco, tout près.

Séquence 3 La Petite Italie!

Dès 1895, un quartier aux allures rurales se dessine dans le nord de l’ile de Montréal, à l’est de la rue Saint-Laurent. De nombreuses familles d’origine italienne y sont attirées par des emplois liés surtout aux chemins de fer et aux tramways.

Séquence 4 Empreintes italiennes

La communauté italienne se dote rapidement de lieux de rassemblement qui se distinguent par leur architecture et leur décoration. L’église Notre-Dame-de-la-Défense, œuvre de Guido Nincheri et la Casa d’Italia du jeune architecte Patsy Colangelo.

Séquence 5 Les produits Catelli

Née dans la Petite Italie en 1867, une industrie familiale poursuit encore aujourd’hui ses activités à Montréal. L’usine Catelli est la première fabrique artisanale de macaronis et de vermicelles en Amérique du Nord.

Séquence 6 Des palaces de quartier

Rue Saint-Denis, deux palaces offrent dans la première moitié du 20e siècle, des spectacles de variété et du cinéma aux familles ouvrières de plus en plus nombreuses qui migrent vers le nord de la ville. Le Rivoli et le Château ont conservé leur architecture d’époque et quelques traces plus ou moins cachées d’une ornementation étonnante.

Séquence 7 La vita e bella!

La Petite Italie vit aujourd’hui au rythme des commerces et de ceux qui ont choisi d’y vivre. Ils viennent des quartiers du sud de l’Ile de Montréal mais aussi du Vietnam, du Liban, d’Amérique du Sud…

Version flash