Pont Jacques-Cartier


Histoire

Au début des années 1920, le progrès frappe aux portes de la ville. Déjà en 1917, plus de 6 000 automobiles circulent dans les rues de Montréal. Le port est toujours deuxième en importance en Amérique du Nord malgré sa fermeture pendant les mois d'hiver. Un projet mobilise Montréal : celui d'un pont routier de 3,4 km reliant l'île de Montréal à l'île Ronde et à l'île Sainte-Hélène avant de rejoindre Longueuil.

Le pont Jacques-Cartier est inauguré le 24 mai 1930, cinq ans presque jour pour jour après la première pelletée de terre. D'abord appelé le pont du Havre, on le nommera officiellement Pont Jacques-Cartier, hommage à l'explorateur français qui a découvert le Canada 400 ans auparavant.

Mais, il y a un prix à payer. À partir de 1926, plusieurs expropriations déciment le quartier ouvrier de Sainte-Marie. On commence même à construire dans les cours des résidences expropriées mais non démolies… Toutefois, un propriétaire s'entête. Hector Barsalou refuse de céder son usine de savon au prix offert par la ville. Le pont suivra donc une courbe prononcée. On l'appelle déjà « le pont croche ». Le 9 août 1926, une pierre angulaire est intégrée au pilier du pont, à l'angle des rues Notre-Dame et Saint-Antoine. Des objets y sont encapsulés, 59 exactement : rapports annuels des Commissaires du Havre de Montréal, pièces de monnaie, photographies aériennes du port, plan des villes de Montréal et de Longueuil et même un plan du pont… La mémoire sera toujours vive bien que l'on ne connaisse pas l'emplacement exact de la capsule!

D'ailleurs, l'inauguration du pont, le 24 mai 1930, donne lieu à une situation presque futuriste. Ne pouvant se déplacer, le premier ministre Mackenzie King fait son discours par téléphone depuis Ottawa. À distance, en appuyant sur un bouton, il dévoile la plaque inaugurale! Le pont porte alors le nom de Pont du Havre. Le 1er septembre 1934, on le renomme Pont Jacques-Cartier, rappel du 400e anniversaire de la découverte du Canada.

La partie Sud du pont sera rehaussée en 1957-1959 : un nouveau pont à treillis métallique est construit afin d'enjamber la Voie maritime. Le pont est payant dès le départ mais on abolit ce péage le 1er juin 1962 dans la foulée d'engagements électoraux et suite au scandale soulevé par les vols dont certains agents de péage se sont rendus coupables.

Image : HM_ARC_002300

Pont Jacques-Cartier en construction, vue du mont Royal

Photographie
Collection historique de Bell Canada
© Courtoisie de la Collection historique Bell Canada, © Héritage Montréal

Image : HM_ARC_003706

Pont Jacques-Cartier, poste de péage

Photographie
Archives du port de Montréal / Port of Montreal Ar
© Archives du port de Montréal / Port of Montreal Archives, © Héritage Montréal

Image : HM_ARC_003708

Pont Jacques-Cartier, automobiliste au poste de péage

Photographie
Archives du port de Montréal
© Archives du port de Montréal / Port of Montreal Archives, © Héritage Montréal

Image : HM_ARC_003709

Pont Jacques-Cartier, vue du tablier

Photographie
Archives du port de Montréal / Port of Montreal Ar
© Archives du port de Montréal / Port of Montreal Archives, © Héritage Montréal

Image : HM_ARC_003794

Pont Jacques-Cartier

Carte postale
13.9 cm x 8.9 cm
Dinu Bumbaru
© Dinu Bumbaru, © Héritage Montréal

Image : HM_ARC_004905

Vieux-Port de Montréal, vue du bassin Bonsecour l'hiver avec patineurs
Carlos Pineda
2001
Photographie
Direction des bibliothèques,Université de Montréal
© Direction des bibliothèques, Université de Montréal, © Héritage Montréal