Pont du Grand Tronc


Conception

Premier pont de train construit à Montréal, son ingénieur Alexander Ross doit relever un important défi. Le cours d'eau paraît infranchissable et il faut inventer une technique pour maintenir en suspension un ouvrage sécuritaire aux lourds matériaux de fer et de granit.

Les terrains du village ayant été expropriés l'année précédente, on aménage une carrière à Pointe-Claire pour y extraire la pierre devant servir à la construction du pont de Sainte-Anne et du pont Victoria. À l'instar du pont Victoria, le premier pont du Grand Tronc sur la rivière Outaouais aura la forme d'un long tube en plaques de fer rivetées. Terminé en 1854, il est presque le prototype du pont Victoria (qui sera inauguré en 1859). Mais, le trafic ferroviaire entre Chicago et Montréal exige une double voie ferrée, ce que ne peut offrir la structure tubulaire d'ailleurs peu protégée des vents latéraux. Et, lorsque le charbon remplace le bois comme combustible, la fumée incommode les voyageurs, désagrège le métal et s'attaque aux parois du tube. En 1898, une structure métallique remplace ce long couloir tubulaire tout comme au pont Victoria!

Image : HM_ARC_003487

Pont du Canadien Pacifique avec train de passagers et rail du Canadien Nord

Photographie
Archives du Chemin de fer Canadien Pacifique
© Archives du Chemin de fer Canadien Pacifique (# NS 4144), © Héritage Montréal

Image : HM_ARC_003490

Pont du Canadien Pacifique et rivière des Outaouais
1910
Photographie
Archives du Chemin de fer Canadien Pacifique
© Archives du Chemin de fer Canadien Pacifique (# NS 1376), © Héritage Montréal

Image : HM_ARC_003491

Pont du Canadien Pacifique

Photographie
Archives du Chemin de fer Canadien Pacifique
© Archives du Chemin de fer Canadien Pacifique (# A 1377), © Héritage Montréal