Pont des Îles


Conception

La construction du pont des îles n'a pas été de tout repos : de nombreuses restrictions président à ses travaux. Les niveaux inférieurs et supérieurs sont rigoureusement dictés et on ne peut installer plus d'un pilier. Ce pilier doit d'ailleurs être placé au centre de l'ouvrage. Sans compter que les ingénieurs ne peuvent employer des structures ou des pylônes plus élevés que le tablier du pont.

Les deux travées sont donc maintenues à mi-longueur par 36 câbles d'acier fixés à un seul pylône double en béton armé, juste au milieu du fleuve. D'une longueur de 210 mètres, ce pont, dont la silhouette évoque un immense « V » renversé, utilise un dispositif de haubannage bien caractéristique.

Tout comme le pont de la Concorde, dont il est le prolongement, le pont des îles réserve une allée de près de 10 mètres de largeur à l'Expo-Express et une zone de circulation piétonne de la même largeur. Son profil est d'une rare élégance.

Image : HM_ARC_003240

Ponts des îles et de la Concorde en construction

Photographie
Transports Québec
© Transports Québec © Héritage Montréal

Image : HM_ARC_003167

Vue panoramique des installations sportives et récréatives sur les îles Sainte-Hérlène et Notre-Dame

Carte postale
15 cm x 10 cm
Dinu Bumbaru
© Dinu Bumbaru © Héritage Montréal

Image : HM_ARC_003208

Le monorail de l'expo '67 passant sur le pont des îles

Photographie
Transports Québec
© Transports Québec © Héritage Montréal